Dans ma tête

Je ne suis pas que web designer...

10/07/2017

Photo by me 🙂

Je ne sais pas si vous savez mais « je ne suis pas que web designer, je suis aussi (censé) être designer textile » . Je mets des guillemets parce que je n’aime pas cette tournure de phrase mais je n’en ai pas trouvé d’autre. Pourquoi je vous raconte cela ? 

Parce qu’en 2011, j’ai été diplômé en design textile à l’ESAA Duperré et je savais, à l’époque, que je voulais continuer en licence pro. Mais je voulais également enrichir mon expérience alors j’ai d’abord décidé de faire un semestre Erasmus à Oslo en Norvège. Après ces 6 mois, j’ai enchainé des stages à Paris et en juin, j’ai passé le concours pour accéder à la licence pro. J’étais tellement sûre de moi, j’étais trop sûre de moi. Je savais que je ne pouvais pas rater, qu’ils allaient forcément me prendre parce que j’étais une personne incroyable et que l’année qui venait de passer m’avait rendue encore plus géniale (oui, rien que ça). 

Et bien devinez quoi ? Je n’ai pas été reçue. J’ai échoué pour la presque première fois de ma vie. Et là, je me suis effondrée, je me suis retrouvée perdue à ne plus savoir que faire, à avoir une année devant moi et rien de prévu. J’ai donc postulé à toutes les offres d’emploi que je trouvais intéressantes et à chaque fois, on m’envoyait bouler car je n’avais pas d’expérience. 

Depuis l’année de mes 18 ans, je travaillais tous les étés pendant 1 mois dans l’entreprise de ma maman. Cette année-là en a fait partie. Ils m’avaient même proposé de prolonger mon contrat vu que je n’avais rien de prévu pour septembre.

 

Mais comme la vie fait bien les choses, elle ne m’a pas laissée sur le bord de la route.

Et un jour, je conduisais avec un ami (coucou Damien), nous allions à Paris pour je ne sais plus quelle raison, je me plaignais de mon sort comme tous les jours de ces deux derniers mois. Et là, il me dit d’une simplicité effrayante : « Mais pourquoi tu ne ferais pas une formation dans le web ? genre web designer? » Wait, what ? C’était tellement évident (bon peut-être pas pour vous qui lisez ce texte) bref, le web me fascinait depuis quelques années.
Et donc cette petite phrase tout innocente qu’elle était à fait son chemin dans ma tête. J’ai fait des recherches sur internet et j’ai trouvé une école qui proposait des cours en alternance et qui faisait une rentrée en octobre (on était fin aout). Parfait, ça me laissait le temps de faire mon book et de me former à la base des languages web. 

Et devinez quoi ? J’ai été accepté (avec une facilité presque déconcertante, comme quoi c’était bien là que je devais me trouver). Et me voici devenue web designer.

Elle n’est pas belle la vie ? Ça me surprend toujours quand je regarde en arrière, de voir, à chaque fois que j’ai rencontré un obstacle, ou que quelque chose de non prévu m’est arrivée, comment j’ai rebondi ou plutôt comment j’ai réussi à prendre du recul pour écouter les signes que la vie m’offre en me disant, non ne vas pas par-là, essaie plutôt ce chemin tu vas voir il est beaucoup plus cool.

————————–————————–—–
Si vous voulez créer ou revoir votre identité de marque ou votre site ensemble, n’hésitez à pas m’envoyer un mail à sayhello@coralierocque.com

Je vous recommande aussi :

Laisser un commentaire

Your email will not be published.